Augmentation mammaire Tunisie : Prix implant mammaire Tunisie pas cher

Augmentation mammaire Tunisie : Pose implant mammaire à prix motivant

L’augmentation mammaire Tunisie par pose des implants mammaires est une chirurgie des seins qui permet d’accroître la taille des seins et d’améliorer leur forme.

Plus précisément, c’est une intervention qui vise à rendre la poitrine plus volumineuse. Il existe sans doute, plusieurs techniques d’augmentation mammaire à savoir : l’augmentation des seins par pose d’implants et l’augmentation des seins par injection de graisse. Mais, malgré l’intérêt porté au lipofilling mammaire, l’implant mammaire semble toujours réussir à susciter l’adhésion de nombreuses patientes, qui sont satisfaits de ses résultats en termes de volume mammaire qu’ils permettent d’apporter.

Nous expliquerons ici, la technique de pose d’une prothèse des seins, la position des prothèses mammaires, afin de faciliter cette opération de la chirurgie des seins aux patientes.

Augmentation mammaire Tunisie

Prix augmentation mammaire Tunisie

Le tarif de l’augmentation mammaire en Tunisie est de 2200€. Ce montant inclut les prothèses, les frais de consultation, les frais de la clinique, les honoraires des chirurgiens, un véhicule mis à la disposition du patient dès son arrivée en Tunisie et ce, pour tout son séjour, et aussi 6 jours d’hébergement dans un hôtel 5 étoiles. La plastie d’augmentation des seins bénéficie donc comme d’autres interventions, d’un tarif tout compris.

Intervention Prix Séjour
Augmentation mammaire prothèses rondes (certifiées non PIP) 2200 € 5 nuits / 6 jours
Augmentation mammaire prothèses anatomiques (certifiées non PIP) 2600 € 5 nuits / 6 jours
Lipofilling mammaire 1800 € 5 nuits / 6 jours

Devis Gratuit

Déroulement de l’opération d’augmentation mammaire en Tunisie

Plusieurs raisons peuvent justifier une chirurgie d’augmentation des seins. On peut le faire, pour corriger une aplasie mammaire, une hypoplasie mammaire, une asymétrie mammaire ou lors d’un lifting des seins, pour corriger une ptose mammaire.

Quelle que soit la raison qui justifiera l’augmentation des seins, l’une des choses à savoir, c’est qu’il existe plusieurs types d’implants, et que la réussite de l’intervention dépend aussi du choix de l’implant.

Types d’implants

Il existe des implants mammaires à base de silicone et des implants mammaires à base de sérum physiologique. Ceux en silicone sont les plus utilisés. Outre ces deux types d’implants, on trouvera aussi des implants en polyuréthane qui bien que réduisant le taux de coque prothétique par rapport aux autres prothèses, on l’inconvénient d’avoir une durée de vie limitée à 6 mois. Il y a enfin les implants en hydrogel, qui ont plus d’une dizaine d’années de vie, mais dont l’enveloppe est moins résistante que celle en silicone.

Un autre paramètre à tenir en compte dans le choix de l’implant, c’est sa forme. Il existe deux types de prothèses : la prothèse ronde et la prothèse anatomique. L’avantage des premières c’est qu’elles offrent un résultat naturel. Quoi qu’il en soit, la prothèse sera choisie aussi, et surtout en fonction de l’anatomie de la patiente.

Types d’incisions

Pour ce qui est de la voie pour introduire l’implant mammaire, le chirurgien peut choisir de procéder à une incision sous l’aisselle, dans ce cas, l’on dira qu’il a choisi la voie axillaire.

Si l’incision est circonscrite autour de l’aréole, il s’agit d’une voie péri-aréolaire.

Si elle est dissimulée sous le sein, on parlera de la voie d’abord infra-mammaire ou voie sous-mammaire.

Le choix de l’emplacement de l’incision  dépendra aussi, s’il existe une ptose associée ou non. S’il en existe, le chirurgien préfèrera la voie sous-mammaire par exemple à la voie axillaire.

Mais, une fois que la prothèse est introduite, son positionnement peut être en rétromusculaire, rétroglandulaire ou en dual plan.

Dans le 1er cas, la prothèse est placée sous le muscle pectoral, ce qui offre un résultat naturel et réduit le risque de survenue de coque. Dans le cas suivant, la prothèse est positionnée derrière la glande mammaire.

Mais cette technique n’est pas indiquée si la patiente est maigre. Lorsque la prothèse est placée en Dual-plan, cela signifie qu’elle est positionnée sous le muscle pectoral et sous la glande mammaire.

Pour finir sur la technique d’implantation mammaire, il faut savoir qu’une augmentation des seins se déroule uniquement sous anesthésie générale. La durée moyenne de l’intervention est de 1h30mn.

Suites opératoires d’une augmentation mammaire en Tunisie

En cas de douleurs, la patiente peut les atténuer en prenant des antalgiques. Mais le plus souvent, il s’agit d’une gêne à lever les bras.

Sinon, les suites d’une augmentation des seins sont caractérisées par des ecchymoses, et surtout par un œdème postopératoire qui peut durer près de 3 semaines.

Le jour suivant l’intervention, le pansement modelant mis en place après l’opération est remplacée par un soutien gorge de contention. Ce soutien, la patiente doit le porter de nuit comme de jour, pendant 1 mois.

Si la patiente peut reprendre ses activités dès la semaine qui suit, pour le sport, il devra patienter au moins 1 mois.

Pour une meilleure cicatrisation, il est fortement déconseillé de s’exposer au soleil ou aux rayons UV.

Résultats d’une augmentation mammaire

Le résultat ne peut être valablement apprécié tant qu’il subsiste l’œdème postopératoire. Avec la diminution ou la résorption totale de l’œdème, la patiente peut déjà se satisfaire du résultat de son augmentation mammaire. Il faut donc attendre 1 mois environ pour l’observation des premiers résultats. A partir du 3ème mois cependant, il y a une véritable amélioration de ce résultat, qui ne sera définitif qu’avec la fin de la cicatrisation au bout de 12 mois.

Complications après augmentation seins par prothèses

Agrandir le volume de sa poitrine grâce aux implants mammaires, n’est pas une opération sans risques. Mais, il est important de défaire certains préjugés, parmi lesquels, il y a une augmentation de risque de cancer de seins après la mise en place des prothèses. C’est une idée tout aussi fausse que l’implantation des seins, n’empêchent pas l’allaitement maternel.

Ceci étant, les principales complications de cette chirurgie des seins, porteront plus sur les risques de contracture capsulaire, c’est-à-dire, la formation autour de l’implant, d’une capsule.

Il y aussi le risque de rupture de l’implant, même s’il est vrai que les implants en silicone ont une enveloppe hyper résistante. Le cas échéant, le risque de fuite du gel de silicone est vraiment minime, puisqu’il s’agit d’un produit très cohésif. Mais, s’il y a rupture, on procède au retrait de l’implant et le remplace.

L’on peut noter aussi des cas où il se forme des plis ou des vagues sur les seins, en raison de l’utilisation des prothèses remplies de produit plus souple.