Rhinoplastie ethnique Tunisie : Chirurgie du nez africain et asiatique

La rhinoplastie ethnique Tunisie est une chirurgie du nez réservée aux personnes d’origine africaine ou asiatique.

Cette intervention esthétique peut corriger

  • une insuffisance de développement de la structure osseuse et cartilagineuse du nez,
  • un excès de largeur du nez ou une absence de hauteur du nez,
  • un défaut de projection du nez,

Ces défauts devraient être corrigés sans toutefois gommer l’origine ethnique des patients ou sans leur façonner un nez occidental.

La rhinoplastie en Tunisie requiert donc une véritable qualification et de l’expérience de la part du chirurgien.

rhinoplastie ethnique Tunisie

Prix rhinoplastie ethnique en Tunisie

Le prix d’une rhinoplastie ethnique en Tunisie peut être obtenu en demandant gratuitement un devis en ligne. L’intervention coûte néanmoins 2 à 3 fois moins cher que ce qui est pratiqué dans de nombreux pays, et permet en plus au patient de bénéficier d’un hébergement de luxe dans un hôtel 5 étoiles en Tunisie.

Intervention Prix Séjour
Rhinoplastie ethnique 2350 € 5 nuits / 6 jours

Déroulement de la rhinoplastie ethnique en Tunisie

Plusieurs techniques chirurgicales peuvent être adoptées, chacune en fonction de l’anatomie du nez et de la morphologie du visage du patient.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale, et sa durée varie entre 1h et 1h30mn. Les incisions sont principalement situées à l’intérieur du nez. Mais, il est tout à fait possible aussi, s’il faut réduire la base des ailes du nez, que des cicatrices soient présentes à cet endroit ou au niveau de la columelle.

La technique fermée et la technique ouverte de la rhinoplastie peuvent donc être appliquées à une rhinoplastie ethnique.

En fonction de l’anomalie à corriger, on procèdera par exemple à une greffe de cartilage ou à une greffe osseuse pour la correction de l’arête nasale. Le prélèvement de la greffe se fera dans ce cas, soit au niveau de la cloison nasale, de la hanche, ou de l’oreille. Toujours est-il qu’en fin de l’intervention, on réalisera une suture pour assurer la stabilité de la greffe.

Pour la correction de la pointe du nez, un remodelage des cartilages est nécessaire, de même qu’une greffe de cartilage pour affiner la pointe. D’autres cas peuvent nécessiter la réduction d’os et du cartilage, une suture des cartilages ou un implant nasal.

Le chirurgien se chargera d’expliquer à chaque patient en fonction de son cas, quelle technique chirurgicale il adoptera, mais aussi les détails des corrections à effectuer.

Suites opératoires de la rhinoplastie ethnique

Elles sont le plus souvent indolores. Mais, le patient peut éprouver des difficultés à respirer en raison des mèches qui lui auront été placées dans les fosses nasales et qui seront enlevées 24h après.

Par contre, le patient devra garder pendant environ une dizaine de jours, l’attelle de maintien qui sera placé sur son nez.

Il est évident qu’il notera l’apparition d’un œdème probablement, mais surtout des ecchymoses qui disparaîtront après 7 à 8 jours. Le nez restera enflé même après l’ablation de l’attelle de contention.

L’une des différences notables entre les suites opératoires d’une rhinoplastie classique et d’une rhinoplastie ethnique, c’est que dans le cas présent, l’œdème postopératoire dure plus longtemps.

Le patient peut reprendre ses activités professionnelles entre le 3ème et le 7ème jour, mais devra patienter 1 mois, voire plus, pour reprendre un sport de contact.

Résultats de la rhinoplastie ethnique

Déjà après l’ablation de l’attelle, le patient peut déjà apprécier les premiers changements sur son nez. Mais, le résultat d’une rhinoplastie ethnique apparaît tardivement le plus souvent. Il faut parfois attendre 2 ans pour avoir le résultat final de l’opération.

Complications de la rhinoplastie ethnique

Le plus souvent, il s’agit, une fois la cicatrisation terminée, de constater une asymétrie du nez, exigeant une chirurgie secondaire du nez ethnique, laquelle peut se faire après 6 mois ou 1 an. On peut aussi noter les cas de rejet de l’implant nasal ou des cas d’infection, dû à la présence dans l’organisme d’un corps étranger, notamment l’implant en silicone.